Qui sommes nous ?



1. En Hôpital

En Communauté française, c’est le Service laïque d’Aide aux Personnes (association consitutive du CAL), qui coordonne l’assistance morale dans les hôpitaux. Il s’intéresse également au soutien des personnes en fin de vie.

Ce service s’est considérablement développé grâce à l’aide d’une centaine de bénévoles, qui apportent une écoute fraternelle aux patients hospitalisés et aux personnes âgées.

L’assistance morale exclut tout dogmatisme, se situe en dehors de toute préoccupation politique ; elle agit dans un esprit de parfaite tolérance à l’égard des convictions d’autrui. Aider la personne hospitalisée ou la personne âgée à exprimer ce qu’elle ressent, ce qu’elle pense, ce qu’elle vit peut l’aider à retrouver davantage d’autonomie, à mieux se prendre en charge.

Face à la mort, le conseiller laïque devra mobiliser toute son attention pour aider et soutenir le patient et ses proches, il va s’enquérir des besoins de la famille et d’un éventuel accompagnement lors d’une cérémonie de funérailles.

2. Dans les maisons de repos

Les personnes âgées peuvent connaître une grande détresse, doublée parfois d’une solitude pesante. De nombreux bénévoles, regroupés sous la houlette du Service laïque d’aide aux personnes (SLP) leur apportent une écoute fraternelle.

L’assistance morale exclut tout dogmatisme, se situe en dehors de toute préoccupation politique ; elle agit dans un esprit de parfaite tolérance à l’égard des convictions d’autrui. Aider la personne âgée à exprimer ce qu’elle ressent, ce qu’elle pense, ce qu’elle vit peut l’aider à retrouver davantage d’autonomie, à mieux se prendre en charge.

Face à la mort, le conseiller laïque devra mobiliser toute son attention pour aider et soutenir le mourant et ses proches ; il va s’enquérir des besoins de la famille et d’un éventuel accompagnement lors d’une cérémonie de funérailles.

Pour en savoir plus, voici une vidéo do colloque "Qualité de vie de la peronne agée" :

Inscription à la liste de diffusion